f

Vous pouvez enfin lire les articles décalés dont vous aviez toujours rêvé et les partager partout sur vos réseaux. Newz, société, culture, histoire de love, récits, positivité... Le cocktail sera pétillant !

Fb. In. Tw. Be.

« Un peu de Selecto dans un bol de Banania »

Le Selecto ? Plus qu’un simple breuvage ! C’est la boisson algérienne par excellence. Parfois qualifiée de « Coca algérien » ou d’ « imitation Coca », notamment par RimK dans Tonton du bled, il n’en est pourtant rien. La boisson au goût de pomme et de caramel est unique en son genre. Récit d’un succès qui pétille depuis 1907. 

Avant de vous parler du Selecto et de son invention en 1907, un léger flashback s’impose. On est en 1848, Youssef Hammoud, un ouvrier algérois, distillateur d’arômes de profession, travaille dans une fabrique d’eau gazeuse. Avant de réellement lancer son affaire à grande échelle, via la création d’une première usine, il fait un saut à Marseille dans une entreprise de fabrication d’eaux gazeuses. Il souhaite parfaire sa maîtrise de certains procédés, notamment celui pour préserver le gaz une fois la boisson mise en bouteille (procédé de la mise en siphons). En 1878, c’est enfin la concrétisation de tous ses efforts puisqu’il crée la limonade « La Royale », que l’on connaît aujourd’hui sous les noms de Gazouz blanche ou Hamoud blanche. Niveau qualité, on ne blague pas avec Youssef Hammoud puisque « La Royale » est élaborée à partir d’essence de citrons choisis à la main. Le succès ne se fait pas attendre et la boisson blanche remporte en 1889, hors concours, lors de l’exposition universelle de Paris, qui allait installer à tout jamais dans l’ADN parisien la Tour Eiffel, une médaille d’Or.

Crédit : Hamoud Boualem

« Je suis sur la plage à Boulémat avec mon zinc et son darbouka. Dans la main un verre de selecto imitation coca. Une couche de zit zeitoun sur le corps et sur les bras »

Tonton du bled – rimK

En 1884, la revue française Le panthéon de l’industrie consacre un portrait à celui dont elle a traduit le prénom en français. Il n’est ainsi plus question de Youssef mais Joseph Hamoud… Rappelons que la colonisation de l’Algérie par la France a débuté en 1830. On peut lire que Joseph Hamoud est « un des plus grands industriels de l’Algérie, une triple satisfaction : M. Joseph Hamoud, qui s’est créé une des plus belles situations de notre grande colonie, la doit tout entière à son travail et s’est fait littéralement lui-même. » En parlant de colonisation, on peut d’ailleurs lire quelques lignes plus loin que la revue se félicite, limite, en ces termes « M. Joseph Hamoud est un Maure d’Alger, gagné de coeur et d’âme à la France, et le premier de tous qui se soit fait naturaliser français (1860) ». Et d’en rajouter une couche, un peu comme quand un raciste vous dit que vous n’êtes pas un Arabe comme « les autres » :  « Nous sommes particulièrement heureux de retrouver, dans cette énergique figure, un de ces types de Maures que nos historiens du moyen-âge nous dépeignent sous des couleurs si séduisantes, qu’ils nous montrent si intelligents, si décidés, si loyaux et dont ils se plaignent d’avoir vu disparaître la race ». Rien que ça. On y apprend également que des usines auxiliaires voient le jour (ndlr : elles n’existent plus aujourd’hui) « sur divers points de l’Algérie : à Ménerville (ndlr : actuelle Thénia), à Coléah, à Dellys, puis en dehors même de l’Algérie : à Tanger, à Tunis (ndlr : en 1883), et jusqu’en Egypte, à Alexandrie » .

La plus ancienne société algérienne en activité

Arrive alors quelques années plus tard, en 1907, précisément, la fameuse, l’irremplaçable, la délicieuse : « Victoria ». Le nom ne vous dit rien ? C’est normal. La boisson gazeuse a changé de dénomination depuis, puisque celle qui a toujours sa place sur les tables des foyers algériens et maghrébins est actuellement connue en tant que Selecto. Dans la chanson Tonton du bled, RimK chante « Dans la main un verre de Selecto imitation coca » et il n’est pas le seul à prendre le Coca comme référence mais notons tout de même que l’entreprise de Youssef Hammoud est née bien avant Coca-Cola (1886) et son rival Pepsi-Cola (1898), même si le Selecto arrive un peu plus tard. Les années passent et la compagnie de Youssef Hammoud est rebaptisée « Hamoud Boualem et Cie » en 1920 par son petit-fils et gérant, Boualem Hamoud. L’entreprise connaîtra des hauts et des bas, notamment la faillite mais finira par revenir aux mains de la famille Hammoud et sera en partie épargnée de la nationalisation voulue par Boumédienne dans les années 1960 et 1970 (seule la filière de pâtes et de semoule sera nationalisée). Elle est aujourd’hui la plus ancienne société algérienne encore en activité !

Crédit : Hamoud Boualem

« Pour le birthday de ma niña, j’commande Marine en piñata.  Un peu de selecto dans un bol de Banania » 

kyll – medine

Featuring entre Médine et Booba sujet à quelques controverses, la chanson Kyll (pour Kylian Mbappé) a en effet choqué du côté de l’extrême droite avec la piñata suspendue, à l’effigie de Marine Le Pen, et cassée comme le veut la tradition. Mais le rappeur Médine a l’habitude puisqu’il chante « Une polémique par mois mais j’reste jovial« . Il ajoute juste après, « Pour le birthday de ma niña, j’commande Marine en piñata. Un peu de selecto dans un bol de Banania ». Il est sûrement question ici du métissage de Kylian Mbappé, fils d’un Camerounais et d’une Algérienne. Le clip (génial !), publié en janvier 2019, tourné dans les quartiers populaires d’Alger (Bal el Oued, la Casbah et Soustara) recense actuellement plus de 26 millions de vues ! On peut, entre autres, y voir Booba assis, entouré d’enfants et une bouteille en verre de la fameuse boisson tantôt à la main, tantôt à ses pieds.

Le Selecto des deux côtés de la Méditerranée

Plus qu’une simple boisson, le Selecto en deviendrait presque identitaire et il n’est même pas exagéré de soutenir qu’il fait partie du patrimoine algérien. Pour la petite anecdote, on dit que La Victoria devint Selecto pour insister sur la sélection minutieuse de matières premières de qualité pour son élaboration. Le Selecto, c’est la boisson que vous trouverez toujours au hanout du coin (ndlr : épicerie) en Algérie mais aussi dans les supermarchés et ce des deux côtés de la Méditerranée. En effet, la boisson au goût de pomme et de caramel est présente en France depuis 1995. Elle est fabriquée par Parot, une société ligérienne (ndlr : du bassin de la Loire) d’eaux minérales, qui en détient la licence de production pour le marché français. Vous pouvez donc retrouver aujourd’hui le Selecto dans certains rayons de nos supermarchés notamment chez Franprix pour vous offrir un petit moment façon madeleine de Proust. Une gorgée et vous vous remémorerez des souvenirs parfois enfouis. Mais, avouons-le nous le charme ne sera jamais le même que celui des veillées entre cousins, en Algérie, à se raconter des histoires à dormir debout et à boire du Selecto et de la Gazouz blanche dans les bouteilles en verre qu’on devait ensuite rapporter au hanout. Le Selecto, c’est la gazouz du coeur, celle que l’on boit pépouze en écoutant, pourquoi pas, de la musique andalouse.  

L’info en + : Boualem Hammoud, le petit-fils de Youssef Hammoud, a participé, avec d’autres, à la construction de la grande mosquée de Paris.

Fondatrice de thedaybriefing.com

Comments
  • Shera

    Hâte de retourner en Algérie bientôt pour ma bouteille en verre de selecto fraîche !

    1 février 2021
    • thedaybriefing

      Le Selecto toujours meilleur dans sa fameuse bouteille en verre !

      3 février 2021
Post a Comment

You don't have permission to register